INFRASTRUCTURE DE QUALITÉ ET LES ODD

Les mesures de réduction de la pauvreté visent généralement à créer une prospérité et un bien-être partagés en tant que moyen de mettre fin à la pauvreté. Cela ne peut toutefois se faire que par le biais de la croissance économique, d’un environnement commercial bien conçu et du développement d’un secteur industriel. Un environnement économique médiocre peut même avoir un effet négatif disproportionné sur les entreprises appartenant à des femmes, qui ont plus de chances de rester informelles, prolongeant ainsi le piège de la pauvreté.

Les expériences de la dernière décennie montrent que la prospérité partagée repose dans la plupart des cas sur les progrès accomplis pour mieux absorber la main-d’œuvre et créer des emplois industriels à revenu élevé dans un secteur manufacturier en expansion. En étendant cette expérience au monde en développement, il devrait également faire l’expérience de la réduction de la pauvreté si les mêmes changements pouvaient être apportés.

La croissance économique, le commerce et le développement industriel ont le potentiel d’augmenter simultanément les possibilités d’emploi et la productivité du travail. La technologie est diffusée à travers des normes parmi d’autres, et leur productivité augmente leur utilisation. D’autre part, des réglementations et des procédures d’évaluation de la conformité rigides ou contraignantes limitent effectivement la concurrence ou l’entrée sur le marché, les choix des consommateurs sont réduits, ce qui peut avoir un effet négatif sur les prix, en particulier pour les pauvres.

 

 

 

 

Une infrastructure de qualité efficace pourra donc fournir une partie des éléments fondamentaux permettant d’améliorer la technologie, d’accroître la productivité et de rendre possible la croissance économique, avec le potentiel de réduction de la pauvreté à long terme.

TOUT VOIR Ajouter une remarque
VOUS
Ajoutez votre commentaire
 
© Academy EdTech. 2019 All rights reserved.
X