INSTITUTIONS RESPONSABLES

 

Reconnaissance internationale (et régionale)

Les ONN des pays en développement devraient devenir membres actifs au moins de l’ISO, de la CEI, de l’UIT et de la Commission du Codex Alimentarius (CAC).

Cette adhésion peut être obtenue à différents niveaux, par exemple membre, membre correspondant et membre abonné dans le cas de l’ISO ou membre à part entière et membre associé dans le cas de la CEI. Chaque niveau d’adhésion confère certains privilèges, l’appartenance à part entière étant évidemment la majorité. Les privilèges comprennent les droits de vote à l’Assemblée générale (ISO) ou au Conseil (CEI), le statut de membre des comités techniques et le droit d’adopter les normes ISO et CEI sans porter atteinte à leurs droits d’auteur. Ce dernier point est particulièrement important pour les pays en développement, car ce sont principalement des «preneurs de normes».

 

Des arguments similaires s’appliquent aux organisations régionales de normalisation, à la différence que ce sont pour la plupart des constructions politiques de blocs commerciaux régionaux tels que l’UE, la CAE, la SADC, la CARICOM, l’UNACOSUR, l’ALÉNA, la CEEA, l’ASEAN, etc. automatique pour les ONN de représenter leurs pays, mais leur niveau de participation active doit encore être géré.

 

 

TOUT VOIR Ajouter une remarque
VOUS
Ajoutez votre commentaire
 
© Academy EdTech. 2019 All rights reserved.
X